Tel: 819-840-6555 | Partout au Québec: 1-844-GRANDIR | info@cigogneetbaluchon.com

Les bienfaits de l’activité physique ne sont plus à prouver. On sait maintenant qu’un mode de vie actif physiquement contribue entre autres à une augmentation de l’énergie, de la qualité du sommeil et de la forme physique et  mentale. De plus, bouger quotidiennement réduit le stress et plusieurs problèmes de santé. Mais qu’en est-il durant la grossesse ?Activité physique et grossesse

Selon la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada, il est faux de croire que l’exercice peut nuire au développement de la grossesse et du fœtus ; il n’augmente pas le risque de fausses couches et de complications néonatales.  En plus d’améliorer la condition physique, être active durant la grossesse permet de prendre moins de poids, particulièrement au 3e trimestre, et réduit le risque de faire du diabète gestationnel.  De plus, l’activité physique facilite la grossesse en réduisant la fatigue, l’essoufflement, les maux de dos, l’hypertension et en augmentant la flexibilité, l’équilibre et  la forme physique pour soutenir le poids du bébé durant plusieurs mois. Finalement, la femme active verra son accouchement facilité par sa plus grande endurance à l’effort. Accoucher étant un effort physique très intense nécessitant souffle et énergie, il importe de bien s’y préparer !

Néanmoins, il est préférable d’éviter l’activité très intense. Etre capable de parler durant l’exercice et éviter la transpiration excessive, sont de bons indicateurs pour évaluer le niveau d’effort approprié. Il faut également éviter les sauts et se méfier des blessures aux articulations, celles-ci étant plus relâchées durant la grossesse.

Somme toute, l’exercice physique a un apport positif sur la grossesse mais contribue également à une remise en forme plus rapide après l’accouchement. Tout compte fait, bouger durant la grossesse est facile alors pourquoi s’en priver ?

2017-05-29T12:46:40+00:00

Laisser un commentaire