Mes 10 trucs pour bonifier ton expérience d’accouchement

1- Connais tes droits et informe-toi.
Prépare ton accouchement avec le même entrain que tu as pour planifier la décoration de la chambre de bébé. Être informée sur tes droits, les protocoles et interventions possibles pourraient t’éviter bien des surprises.
2-Hydrate-toi et mange léger.
Accoucher c’est comme courir un marathon; tu auras besoin d’énergie pour nourrir tes muscles afin de te rendre jusqu’au bout, et l’utérus c’est un muscle!
3- Bouge.
Pour réduire la douleur, aider au bon positionnement de bébé ainsi qu’à sa descente dans ton bassin. Cela permet en plus de favoriser la dilatation du col grâce à de meilleures contractions.
4- Ne regarde pas l’heure.
Trop calculer, compter ou regarder le moniteur stimulera ton néo-cortex ( cerveau rationnel, qui réfléchi), ce qui interfère avec les hormones qui permettent de faire avancer le travail. (ocytocine)
5- Visualise.
Visualiser des images positives et des pensées agréables te permettra de ressentir les contractions avec plus de sérénité. Ceci aura pour effet de détourner ton attention également.
6-Respire.
Une respiration abdominale profonde et synchronisée augmentera ton apport en oxygène et celui de ton bébé également. Utérus bien oxygéné = contractions efficaces!
7-Libère tes précieuses endorphines.
Sous l’effet des endorphines, tu te sentira détendu et tes muscles seront relâchés, ce qui aura pour effet de faire dilater le col et accélérer le travail. Cela te permettra de t’abandonner, voir même de somnoler entre les contractions. Sous l’effet des endorphines, la douleur des contractions est même réduite puisqu’elles jouent également le rôle d’un puissant anesthésiant. Comment les libérer? : ambiance calme, obscurité, musique, massages, points d’acupression, bain, la proximité avec son partenaire…
8- La puissance de ton «mindset» .
Le pouvoir de la pensée et le contrôle des centres supérieurs de ton cerveau te permettra de tromper celui-ci. Si tu lui envoie des messages positifs que tout va bien, que tu es en contrôle et que ton corps sait quoi faire, la douleur ressenti te paraîtra moins grande. Si tu lui envoie le message suivant : j’ai mal, je souffre, je veux mourir, tu lui enverra comme message que ton corps est en souffrance et que la douleur est beaucoup plus intense qu’elle ne l’est en réalité.
9- Intimité.
L’être humain est un mammifère et tous les mammifères se cachent et s’isolent pour mettre au monde leur progéniture. À l’accouchement c’est notre cerveau primitif qui déclenchera le processus de production des bonnes hormones favorisant le travail. (ocytocine, endorphines) Et pour y arriver, tu aura besoin d’intimité et d’avoir confiance envers les gens qui t’accompagnent.
10-Fait confiance.
L’accouchement est un processus physiologique normal. Depuis la nuit des temps les femmes accouchent et les bébés naissent, tu as tout ce qu’il faut en toi pour le faire.

Kathy Dubé, Accompagnante à la naissance